Poêle à bois

Poêle à bois ;  ce type de poêle qui rappelle en nous les premières vacances chez nos grands-parents revient à la mode. Il y a plusieurs raisons à cette tendance peu évolutionniste : aides aux énergies renouvelables, hausse du prix des combustibles, puissance et rendement. Encore faut-il, bien sûr, savoir choisir son poêle à bois. En effet, tous les poêles à bois ne se valent pas.

Le choix dépend souvent de la taille des pièces à chauffer, de la qualité de l’isolation et du niveau de chaleur voulu. Dans tous les cas, celui qui offre un taux de rendement de 85 % peut être qualifié d’excellent choix lorsqu’il est question de miser sur une économie d’énergie optimale.

En fonte, le poêle à bois est connu pour conserver la chaleur produite plus longtemps. Toujours dans la même optique, préférez un petit poêle à un grand poêle utilisé en sous-régime. Ce dernier consommera plus de bois sans pour autant produire plus de chaleur. Cela dit, la surface à chauffer est un critère que vous devez prendre sérieusement en considération pour déterminer s’il vous faut un poêle de petit, de moyenne ou de grande taille à faire tourner à plein régime.

Le poêle à bois propose plusieurs types de diffusion de chaleur, dont chacun a des avantages particuliers. La diffusion par convection garantit une rapidité de diffusion et une réactivité de l’appareil. C’est le type de diffusion à privilégier pour distribuer rapidement la chaleur dans plusieurs pièces à travers des conduits spécialisés. Quant à la diffusion par rayonnement, celle-ci est idéale pour le besoin d’un chauffage de basse température.

Un autre avantage du poêle à bois est de proposer un large choix de taille du foyer. Vous pouvez ainsi choisir la taille adaptée aux volumes des pièces à chauffer de façon à obtenir une autonomie de chauffe optimale,  à réduire les dépenses liées à l’achat du bois de chauffage et les émissions polluantes.